Toutes les informations pour comprendre le métier du diagnostiqueur

Un propriétaire doit toujours se mettre en tête que les diagnostics sont toujours nécessaires en vue d’une vente ou d’une location de son bien immobilier. Les expertises qui s’y rapportent peuvent être plus ou moins nombreuses selon la durée d’existence et la qualité du bien en question. Ces opérations nécessitent l’intervention d’un diagnostiqueur immobilier, un intervenant à prestations multiples.

Les prestations du diagnostiqueur immobilier

Comme son nom l’indique, le diagnostiqueur immobilier est l’expert qui mène les opérations de diagnostic immobilier. C’est un individu qui doit avoir un fort savoir en matière d’immobilier, de construction et de toutes les principales règlementations qui y sont relatives.

Bien souvent, les agents immobiliers, mandataires et notaires sont eux-mêmes les principaux prescripteurs des diagnostiqueurs. Ils ont pour habitude de collaborer avec des experts locaux et les proposent naturellement à leurs clients particuliers. Il arrive également que ces derniers sollicitent eux-mêmes les diagnostiqueurs directement.

Selon l’habitation à laquelle il effectue ses expertises, il peut avoir différents rôles. Son intervention consiste à apporter des indications sur l’adaptation du bien immobilier aux normes exigées en vue d’une vente ou au cours d’une étape préalable à une signature d’un contrat de bail.

Ce professionnel est la personne la plus qualifiée pour donner au bien sa valeur actuelle. Les raisons de son intervention peuvent être multiples, mais les plus importantes sont l’analyse de la situation sanitaire et sécuritaire du logement en question. Ses prestations peuvent être plus ou moins nombreuses relativement à l’ancienneté de ce dernier : analyse sur l’existence d’amiante, évaluation d’existence de plomb et des termites, vérification de la sécurité des installations électriques et des équipements utilisant de gaz, contrôle des dispositifs de prévention d’incendie et analyse des polluants dans les sols, air... 

Lors d’une analyse d’existence d’amiante, par exemple, le diagnostiqueur fait un repérage visuel des endroits et des produits pouvant contenir de l’amiante. Ils réalisent également des prélèvements pour faire des études plus précises. 

Si son intervention concerne les installations électriques, les éléments suivants sont les plus analysés : les fusibles, les interrupteurs, les prises de terre, les dispositifs de sécurité dans les salles de bains et la cuisine et les disjoncteurs.

Diagnostic immobilier

La certification des compétences

Une personne n’est habilitée par la loi à faire un diagnostic immobilier que si elle dispose des qualifications importantes dans ce domaine. Ces compétences doivent être prouvées par une certification qui y est réservée spécialement. Cette certification qui est valide pour une durée de 5 ans est fournie par un organisme certificateur. C’est une forme de garantie de la compétence d’un diagnostiqueur. L’organisme qui le délivre doit être accrédité par le COFRAC, conformément à la norme ISO 17024. Les savoir-faire analysés par l’organisme certificateur sont déterminés par des règlements ministériels. 

En plus de l'accréditation fournie par le COFRAC, l’organisme doit respecter aussi les critères cités par les « Arrêtés de compétence », dans leur annexe I. Tout diagnostiqueur accomplissant des expertises dans les cadres suivants sont tenus de disposer d’une certification relative au domaine : 

  • Contrôle des équipements marchant avec du gaz
  • Analyse d’existence d’amiante
  • Diagnostic contrôlant l’existence des termites
  • Analyse de capacité énergétique de l’habitation
  • Diagnostic de vérification d’existence massive de plomb

Pour accorder la certification, les organismes habilités pour ce faire doivent soumettre les diagnostiqueurs, selon les cas, à des épreuves écrites et pratiques.