Comment vendre son bien immobilier entre particuliers sans risques ?

Vous avez un logement à vendre et vous réfléchissez à la manière dont vous allez procéder pour y arriver ? Vous avez le choix entre déléguer la vente à un professionnel de l’immobilier ou procéder vous-même à la vente de votre bien. Vendre entre particuliers se démocratise de plus en plus mais comporte des risques non négligeables dont il faut tenir compte afin que l’opération soit réussie. Explications.

Assurer un prêt immobilier

Image par mastersenaiper

Vendre entre particuliers, pourquoi ?

Vendre entre particuliers c’est choisir de ne pas recourir à un intermédiaire professionnel pour réaliser une vente. Vendeur et acheteur communiquent directement et se mettent d’accord sur la visite du bien. Si l’acheteur est séduit, la vente est actée auprès du notaire par la signature de l’acte de vente authentique. Mais pourquoi ne pas faire appel à un agent immobilier pour s’occuper de la vente ?

La raison principale c’est de réaliser des économies. Passer par une agence immobilière implique le paiement de frais généralement compris entre 2 à 7% du prix du bien. Sur un logement qui vaut 300 000€ par exemple, les frais d’agence peuvent ainsi représenter 8 000€ à 20 000€, une somme non négligeable que vous pourriez économiser si vous procédez vous-même à la vente de votre bien sans passer par un intermédiaire. Eviter les frais d’agence vous permettrait d’afficher un prix inférieur à ceux du marché, et donc potentiellement vendre votre bien immobilier plus rapidement.

Comment éviter les risques ?

Pour réussir la vente de votre logement sans l’aide d’un professionnel, vous devez :

  • Fixer le bon prix. Il est nécessaire d’évaluer le « juste » prix de votre bien immobilier. Vous devez vous aligner sur le marché afin de ne pas faire fuir les potentiels acheteurs. Vous pouvez même, comme expliqué plus haut, baisser le prix (puisque vous économisez les frais d’agence) pour optimiser la vente.
  • Travailler votre annonce immobilière. Le premier critère : de belles photos, lumineuses et bien cadrées, en ayant au préalable bien rangé tout ce qui peut l’être. Pour la rédaction du texte, n’hésitez pas à rentrer dans le détail (localisation, étage, superficie, exposition et ensoleillement, caractéristiques techniques, équipements, année de construction, etc.), car une rédaction précise vous évite des visites inutiles : une annonce riche et complète vous permet donc d’opérer un premier filtre.
  • Diversifiez les canaux de diffusion. Que ce soit par internet ou par le bouche à oreille, vous devez saisir toutes les opportunités pour vendre votre logement. Si vous vendez pour acheter, vous pouvez parler de votre bien à votre banquier ou votre courtier. Ils pourront le proposer à leurs clients qui viennent effectuer une simulation de leur prêt immobilier par exemple.
Des risques à vendre entre particuliers

Eviter les risques de vendre entre particuliers - Image par 8385

Même si de votre côté, tout est fait dans les règles et du mieux que vous le pouvez, le risque peut venir de l’acheteur et avoir des conséquences importantes :

  • Il existe un risque dont les conséquences peuvent être fatales. Une vente immobilière peut aboutir à une action en justice à l’encontre du vendeur. Si l’acheteur juge que le logement que vous lui avez vendu présente des vices cachés, il peut saisir la justice. Si la vente est effectuée par un agent immobilier, c’est la responsabilité civile professionnelle de l’agent qui vous couvre.
  • L’acheteur a surévalué sa capacité d’achat. Vous avez fait visiter le logement à l’acheteur, celui-ci tombe sous le charme de votre bien. L’acheteur sollicite un crédit à la banque et après étude de son dossier il lui est refusé. Vous vous retrouvez avec un bien toujours invendu et vous retournez à la case départ. Ce cas est d’autant plus fréquent lorsque les taux immobiliers sont bas comme actuellement. C’est bien connu : plus les taux immobiliers sont bas plus les ventes explosent.